Aller au contenu principal

Soutien aux soignants libéraux dans la lutte contre la Covid-19

Depuis le début de la crise sanitaire, les soignants libéraux ont pris toute leur part dans la lutte contre la Covid-19. Les médecins généralistes, les infirmiers, les aide-soignants, les pharmaciens et tant d’autres ont été en première ligne..

Depuis le début de la crise sanitaire, les soignants libéraux ont pris toute leur part dans la lutte contre la Covid-19. Les médecins généralistes, les infirmiers, les aide-soignants, les pharmaciens et tant d’autres ont été en première ligne et ont d’ailleurs été reconnus comme des acteurs majeurs dans cette crise par le Président de la République lors de son intervention télévisée du 28 octobre dernier.

Et pourtant, alors qu’ils bénéficiaient jusqu’à présent d’une gratuité des équipements de protection individuelle (masques, surblouses, etc.), il leur a été signifié que ce dispositif prenait fin, alors que le gouvernement prétend que nous vivons une recrudescence de l’épidémie, au motif que les tensions mondiales d’approvisionnement ont diminué et que les prix d’achat sont revenus à des niveaux acceptables.

Cette décision acte une différence de traitement flagrante envers les soignants. Les libéraux, contrairement aux autres, devront désormais payer leur stock d’équipement de protection.

Pour ma part, grâce à l’Association Protège Ton Soignant, j’ai distribué depuis le mois de mars près de 12 000 masques et autant de surblouses aux infirmières libérales de ma circonscription et au personnel de l’ABRAPA.

La solidarité c’est aussi aider les étudiants dépourvus d’équipement informatique à accéder à l’enseignement à distance, en leur offrant le matériel nécessaire. J’ai ainsi pu offrir 3 ordinateurs inutilisés de ma permanence à l’Université de Strasbourg, qui les remettra en état pour 3 de ses étudiants.